Entente 2018 cfdt site web election 2

 

Pour mesurer l urgence societale les professionnels de 4233842

Les EHPAD de Bretagne: « Vivez ce que vous décidez !»

En désaccord avec le plan Grand âge, qu’ils jugent insuffisant, et à la veille de la discussion, à l’Assemblée, de la loi de financement de la Sécurité sociale, les personnels soignants qui travaillent après des aînés interpellent les députés bretons. Par la campagne « Vivez ce que vous décidez », ils les invitent à passer une journée de travail avec eux.

Sous-effectifs, absentéisme, cadences infernales, gestes chronométrés… Depuis des années, les personnels soignants qui travaillent auprès des aînés déplorent la dégradation de leurs conditions de travail et des conditions de prise en charge. Un cri d’alarme que n’a pas réussi à étouffer le plan Grand âge annoncé en mai dernier par la ministre des Solidarités et de la Santé.

« Urgence sociétale »

Agnès Buzyn avait notamment annoncé le déblocage de 360 M€ supplémentaires, de 2019 à 2021, pour recruter des personnels soignants. « Une belle annonce, mais une somme dérisoire à l’arrivée et qui ne répond pas à l’urgence immédiate. Cela fait à peine 5 000 € par établissement », a calculé la secrétaire générale de la CFDT 29 interprofessionnelle, Pascale Arnault.

Pour la CFDT, « le gouvernement n’a donc pas pris la mesure de l’urgence sociétale que constitue la prise en charge des aînés ». Et alors que doit débuter en novembre la discussion à l’Assemblée nationale de la loi de financement de la Sécurité sociale, qui définira notamment les moyens accordés aux différents secteurs d’accompagnement des personnes âgées (Ehpad, services à la personne, maintien à domicile…), le syndicat compte donc maintenir la pression.

« Vivez ce que vous décidez »

Ainsi, le syndicat a-t-il imaginé une opération symbolique, avec un slogan fort : « Vivez ce que vous décidez » ! Une injonction faite aux parlementaires bretons. « Qu’ils viennent passer une journée avec nous. Ils ne tiendront pas une journée, comme les personnels remplaçants ne tiennent pas », grince une aide-soignante. Laquelle, mènera campagne avec d’autres adhérents de la CFDT, du 6 au 16 novembre, pour inciter les personnels des différentes structures privées et publiques en Bretagne à signer des tenues de travail, pour exiger des moyens supplémentaires qui permettent enfin de retrouver « les valeurs soignantes ». À l’issue de cette campagne, le syndicat a prévu de remettre l’ensemble des tenues signées à Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale.

Source; texte et image: © Le Télégramme.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

CHANGEMENT SECTION

 

Pour toutes questions, vous pouvez joindre:

LAURENT RUPPERT

06.29.23.55.13

(Le site internet ne sera plus actualisé à partir du 18 Mai 2020)
Merci de votre compréhension

Vous pouvez toujour suivre l'actualité sur noter page facebook:

https://www.facebook.com/CFDTEHPADInterco2607/